Moustiques,Volants

Virus Zika : qu’est-ce que c’est et comment s’en protéger ?

Jusqu’alors méconnu, le virus Zika prend de l’ampleur. Mais quel est ce virus et quels risques présente-t-il pour notre santé ?   Longtemps considéré comme un arbovirus[1] bénin, le virus Zika est aujourd’hui soupçonné d’être à l’origine de graves malformations congénitales et de troubles neurologiques chez l’adulte. L’explosion du nombre de cas avérés et les conséquences […]

Jusqu’alors méconnu, le virus Zika prend de l’ampleur. Mais quel est ce virus et quels risques présente-t-il pour notre santé ?

 

Longtemps considéré comme un arbovirus[1] bénin, le virus Zika est aujourd’hui soupçonné d’être à l’origine de graves malformations congénitales et de troubles neurologiques chez l’adulte.

L’explosion du nombre de cas avérés et les conséquences dramatiques sur les fœtus de mère atteinte soulèvent aujourd’hui de vives inquiétudes. A tel point que les gouvernements et l’OMS[2] se mobilisent pour informer et tenter de contenir les épidémies en limitant la population de moustiques Aedes aegypti, transmetteurs du virus.

Quelles sont les origines du virus Zika ?

Découvert en 1947 dans la forêt de Zika en Ouganda, ce virus transmis par les moustiques tigres a été discret jusqu’à l’épidémie de 2007 qui a touché les îles de Yap en Micronésie. Depuis, des épidémies ponctuelles sont apparues avec une propagation toujours plus importante.

Comment se transmet le virus Zika ?

Actuellement, les scientifiques pensent que le virus est transmis essentiellement par les piqûres de moustiques mais la transmission sexuelle est désormais envisagée et la transmission par le sang, notamment de la mère à son fœtus ne fait plus guère de doute.

Quels sont les symptômes du virus Zika ?

Jusqu’à récemment, le virus Zika n’inquiétait pas outre mesure la communauté scientifique. Près de 80% des personnes infectées ne développent aucun signe. Pour les autres, les symptômes les plus fréquents sont :

  • de la fièvre
  • une éruption cutanée localisée
  • des maux de têtes
  • de potentielles douleurs articulaires

Ces symptômes apparaissent entre 3 et 12 jours après la piqûre de moustique et s’atténuent en une semaine.

Les hospitalisations sont inhabituelles et les décès rares. Mais depuis début 2015, la corrélation entre l’augmentation des cas de microcéphalie[3] chez les nourrissons et le virus Zika semble de plus en plus probable. De même, des troubles neurologiques chez l’adulte pourraient être rattachés au virus. Les scientifiques cherchent encore à déterminer les risques possibles.

Où sévit le virus Zika ?

Avec une émergence notable en Amérique latine, le virus s’est aujourd’hui développé dans de nombreux pays, les voyages internationaux facilitant sa progression. Aujourd’hui, le moustique Aedes aegypti est présent dans tous les pays d’Amérique (hormis le Canada et le Chili où il ne survit pas) et selon l’OMS, 21 des 55 pays du continent sont touchés par le virus.

Le Brésil est en première ligne avec un nombre de microcéphalies 20 fois plus important en 2015 que les années précédentes.

Le virus Zika peut-il se propager en France ?

En Europe, 6 pays sont pour l’instant touchés avec des cas isolés. Une menace prise au sérieux par la France car, même si aucun cas n’a encore été recensé en métropole, un début d’épidémie apparaît en Guyane et en Martinique.

Marisole Touraine, ministre de la santé, recommande fortement aux femmes enceintes ou avec un projet de grossesse de différer leur voyage dans les zones à risque.

Comment lutter contre le virus Zika ?

Si vous vous rendez dans un pays touché par le virus, pensez à consulter le guide réalisé par le ministère de la santé à l’intention des voyageurs. Car sans aucun vaccin existant aujourd’hui contre le virus Zika, la meilleure protection reste d’éviter les piqûres de moustiques.

Pour cela, portez des vêtements larges et disposez des moustiquaires à vos fenêtres et autour de votre lit. Pour plus d’efficacité, imprégnez-les d’insecticides, comme la Barrière tous insectes contre volants et rampants Kapo, qui assure une protection contre tous les types d’insectes.

Et lorsque vous êtes à l’extérieur, pensez au répulsif corporel anti-moustique en spray de chez Kapo. Pratique, vous pourrez l’utiliser à tout moment.

[1] Un virus qui se transmet aux hommes par un insecte « suceur de sang » et dans ce cas précis par les moustiques Aedes aegypti.

[2] Organisation Mondiale de la Santé.

[3] Une petitesse de la boîte crânienne associée à un développement incomplet du cerveau.

Articles complémentaires

Articles complémentaires