Moustiques

5 idées reçues sur les moustiques

En matière de moustique, tout le monde y va de son avis. Et les phrases qui suivent, nous les entendons chaque été. Pourtant, elles ne sont que des idées reçues. « Les moustiques m’adorent, j’ai la peau sucrée » Faux. La quantité de sucre dans le sang n’est pas un critère de sélection des moustiques. En […]

En matière de moustique, tout le monde y va de son avis. Et les phrases qui suivent, nous les entendons chaque été. Pourtant, elles ne sont que des idées reçues.

« Les moustiques m’adorent, j’ai la peau sucrée »

Faux. La quantité de sucre dans le sang n’est pas un critère de sélection des moustiques. En réalité, ils sont attirés par les odeurs corporelles de leurs victimes : phéromones, sueur, alimentation ou encore parfum. Surtout, c’est la composition bactérienne de la peau qui leur permet de sélectionner leur victime. Par ailleurs, chez certaines personnes, les piqûres passent presque inaperçues. Celles-ci se font piquer, mais ne s’en rendent pas compte, ce qui a tendance à fausser les statistiques de ces fameuses « peaux sucrées ».

« Les moustiques ne se nourrissent que de sang »

Faux. Sur les 70 espèces de moustiques recensées en France, on n’en compte qu’une dizaine qui pique. De plus, seules les femelles moustiques piquent hommes et animaux pour leur prélever du sang. Les moustiques mâles, eux, se nourrissent de sucre et de sucs de végétaux. Pourquoi cette différence de régime ? Pour que leurs œufs se développent, les femelles moustiques ont besoin de protéines qu’elles trouvent dans le sang de leurs victimes.

« Un moustique s’est acharné sur moi cette nuit, j’ai plein de boutons »

Faux. La femelle moustique a besoin d’une à trois minutes pour faire le plein de sang afin de pondre ses œufs, 48 heures après ce repas. Celui-ci se fait généralement en une seule piqûre. Il est donc rare qu’un moustique pique plusieurs fois en une nuit. Sauf s’il est interrompu en plein dîner et qu’il doit revenir à la charge.

« Les moustiques repèrent leur proie grâce à la lumière »

Pas tout à fait. Les moustiques repèrent leur proie de trois manières. Lorsqu’ils se trouvent à plus de 10 mètres de celle-ci, c’est le CO2 expulsé à chaque respiration qui les attire. Situés à une distance de 10 à 5 mètres, ils situent la cible grâce à leur vue. Quand ils ne se trouvent plus qu’à quelques centimètres d’elle, ils choisissent l’endroit du corps où ils vont piquer en fonction de la chaleur émise par ce dernier. Lumière ou pas, les moustiques sont donc capables de venir vous piquer.

« La citronnelle est le meilleur répulsif contre les moustiques »

Faux. Dans la nature, il est vrai que les moustiques n’apprécient pas la citronnelle et essaient de l’éviter. Pour autant, elle ne sera pas assez puissante pour repousser un moustique en besoin de sang. Son effet est donc très limité. Pour vous protéger des moustiques utilisez le spray répulsif anti-moustiques.

Articles complémentaires

Articles complémentaires