Guêpes, Frelons et Taons

5 idées reçues sur le frelon

Le frelon a mauvaise réputation mais les idées reçues qui circulent à son sujet sont-elles toutes exactes ? « Le frelon est agressif et pique sans réfléchir » Faux. Comme tous les hyménoptères sociaux, l’unique but du frelon est de faire vivre sa colonie. Et pour cela, il a besoin de son venin, son arme ultime, pour chasser […]

Le frelon a mauvaise réputation mais les idées reçues qui circulent à son sujet sont-elles toutes exactes ?

« Le frelon est agressif et pique sans réfléchir »

Faux. Comme tous les hyménoptères sociaux, l’unique but du frelon est de faire vivre sa colonie. Et pour cela, il a besoin de son venin, son arme ultime, pour chasser araignées, chenilles, mouches, abeilles, guêpes… Autant dire qu’il l’utilise avec parcimonie. S’il pique c’est pour protéger son nid, parce qu’il se sent menacé face à des mouvements brusques ou parce que vous avez eu le malheur d’entraver sa trajectoire de vol, et non par pur sadisme.

« La piqûre du frelon est mortelle »

Faux sauf dans de rares cas. On entend souvent qu’il suffit de deux piqûres de frelon pour tuer un enfant, trois pour tuer un homme et sept pour tuer une vache. En réalité, une piqûre d’abeille libère bien plus de venin que celle d’un frelon ! La crainte vient du fait que la piqûre de frelon soit plus douloureuse et que la possibilité que le venin soit injecté directement dans un vaisseau sanguin existe, accélérant la réaction globale de notre corps. Une piqûre de frelon peut en revanche être fatale aux personnes allergiques ou si elle survient à des endroits sensibles comme la gorge ou la tempe.

« Les frelons hibernent »

Faux. Seules les reines hibernent. A l’apparition des individus sexués, la reine mère quitte le nid, épuisée par ses pontes et le manque de nourriture, signant ainsi la fin de la colonie. Les jeunes reines fécondées qui survivront à l’hiver commenceront à bâtir leur nouveau nid à leur réveil au printemps. Les ouvrières et les mâles n’ont eux qu’une durée de vie de quelques semaines.

« Les nids de frelons ne se trouvent qu’à la campagne »

Faux. Les frelons sont loin de se cantonner à la nature, 49% d’entre eux se trouvent en zone urbaine ! Ne vous étonnez donc pas de croiser le chemin d’un frelon dans un immeuble. Les frelons asiatiques, construisent leur nid en altitude, la cime des arbres est leur lieu de prédilection, tandis que les frelons européens se blottiront sous un toit, un auvent ou dans un arbre creux.

« Détruire les nids de frelons en hiver les empêche de revenir l’été suivant »

Faux. Un nid de frelons n’est habité qu’une seule fois, du début de sa construction au printemps jusqu’à la mort de ses occupants à l’approche de l’hiver. Un nid déserté n’est jamais recolonisé. Les enlever en hiver n’a donc pas d’incidence sur le retour potentiel de frelons l’année suivante. Pour limiter la présence des frelons, repérez les reines au début du printemps.

Articles complémentaires

Articles complémentaires

2 Commentaires sur “5 idées reçues sur le frelon

  1. KRAIM Malik says:

    J’ai été piqué par frelon dimanche matin, à ce jour je ressens des démangeaisons et la partie piquée forme une zone rouge de quelques centimètres . Pour atténuer la gêne je mets de la pommade DIPROSONE qui atténue les démangeaisons. Est-ce suffisant ou faut-il un autre médicament

    • Laurence du service consommateur says:

      Bonjour Malik,
      Les piqûres d’insectes peuvent, suivant les cas, occasionner quelques gênes.
      N’étant pas habilitée à vous donner d’avis médical, je vous recommande de vous rapprocher de votre médecin pour obtenir des conseils et un traitement adapté si besoin.
      Le service consommateur Kapo se tient à votre disposition pour des conseils, des astuces au 0800 09 2000 (appel gratuit)
      A bientôt !

Commentaires désactivés