Fourmis

Comment reconnaître et traiter une piqûre de fourmi ?

Une fourmi vient de vous piquer mais comment en être sûr et comment traiter la piqûre pour éviter qu’elle ne soit trop douloureuse ? On ne s’attend pas forcément à se faire piquer par une fourmi mais certaines espèces n’hésitent pas à vous signaler lorsque vous empiétez sur leur territoire. Quelles fourmis piquent ? S’il n’y a […]

Une fourmi vient de vous piquer mais comment en être sûr et comment traiter la piqûre pour éviter qu’elle ne soit trop douloureuse ?

On ne s’attend pas forcément à se faire piquer par une fourmi mais certaines espèces n’hésitent pas à vous signaler lorsque vous empiétez sur leur territoire.

Quelles fourmis piquent ?

S’il n’y a pas d’espèces de fourmis dangereuses pour l’homme en France, certaines d’entre elles ne restent pas sans défense quand elles se sentent attaquées. Certaines espèces de la sous-famille des Myrmicinés ont un aiguillon ressemblant au dard des guêpes, quand d’autres utilisent leurs mandibules pour vous indiquer que vous n’êtes pas le bienvenu ! Les fourmis n’attaqueront jamais gratuitement mais si vous avez la mauvaise idée de vous asseoir par inadvertance sur une fourmilière, la sentence sera immédiate !

Comment identifier une piqûre de fourmi ?

Vous ressentirez peu ou pas la piqûre/morsure en elle-même, sauf si vous avez la malchance de croiser une Manica rubida dont la piqûre est comparable à celle d’une guêpe. Elles vivent surtout en altitude, sur le flanc des montagnes, donc prudence lors de vos randonnées.

Il est en revanche possible que des réactions caractéristiques se déclenchent :

  • Démangeaisons
  • Rougeur de la peau
  • Gonflement
[youtube_snippet url=https://www.youtube.com/watch?v=hxzrF2KtbuE&list=PLCPQ6tvlMgQWxrfEnJ8j3xXHFKfTIopqV&index=3]

Que faire après une piqûre de fourmi ?

Avant de traiter la piqûre, limitez les dégâts :

  • Eloignez-vous au plus vite de l’endroit où vous êtes car une fourmi n’est jamais seule ! Si vous venez de déranger une fourmilière, vous avez sûrement déjà plusieurs individus à vos trousses
  • Inspectez-vous pour enlever une à une toutes les fourmis de votre peau et de vos vêtements. Inutile de vous secouer, elles ne feront que s’agiter davantage.

N’attendez pas pour traiter les zones piquées :

  • Si votre réaction est importante, surélevez la partie touchée quand cela est possible. Lever votre main, par exemple, peut en réduire le gonflement
  • Nettoyez avec précaution, à l’eau savonneuse, toute la zone
  • Mettez de la glace ou de l’eau très froide sur le membre piqué pour soulager les démangeaisons et limiter le gonflement
  • Dans les cas d’irritations intenses, il peut être utile de prendre un antihistaminique ou d’appliquer localement une crème à base de cortisone.

Comment se protéger des fourmis ?

Bien sûr, en pleine forêt ou dans une prairie, la seule façon de vous protéger est d’être attentif au lieu où vous décidez de vous asseoir. Chez vous, c’est une autre histoire.

Si vous voulez limiter efficacement la présence des fourmis sur votre terrasse, dans votre jardin ou dans votre maison, utilisez des produits répulsifs qui les dissuaderont de s’aventurer sur votre territoire.

La poudre mouillable anti-fourmis de Kapo s’emploie en poudrage, en arrosage ou en pulvérisation et élimine les fourmis durablement sur 12 m². Pour protéger votre terrasse et votre maison, rien de tel que le pulvérisateur spécial fourmi Kapo  : son action radicale et longue durée évitera de nouvelles infestations, à l’intérieur, comme à l’extérieur, et reste efficace jusqu’à 4 semaines ! De quoi retrouver la sérénité.

 

Le produit Kapo conseillé dans l'article :

Articles complémentaires

Articles complémentaires