Fourmis

5 idées reçues sur les fourmis

Les fourmis sont-elles aussi sages et travailleuses que veulent bien nous faire croire les histoires à leur sujet ? Focus sur les 5 idées reçues les plus répandues sur les fourmis. « La fourmi est un vrai bourreau de travail » Faux. La fourmi a l’image d’une travailleuse acharnée que rien ne détourne de sa tâche. Pourtant, une […]

Les fourmis sont-elles aussi sages et travailleuses que veulent bien nous faire croire les histoires à leur sujet ? Focus sur les 5 idées reçues les plus répandues sur les fourmis.

« La fourmi est un vrai bourreau de travail »

Faux. La fourmi a l’image d’une travailleuse acharnée que rien ne détourne de sa tâche. Pourtant, une étude américaine a démontré que de nombreux individus d’une même colonie passeraient beaucoup de temps à… se tourner les pattes ! En réalité, seules 10 % d’entre elles seraient réellement actives (celles chargées de récolter la nourriture pour le reste de la communauté). Les autres fourmis seraient plutôt oisives, voire resteraient immobiles. Quel est alors leur rôle ? Peut-être celui de réserviste en cas d’attaque…

« Les fourmis ne feraient pas de mal à une mouche »

Cela dépend. Certaines espèces de fourmis ont gardé un aiguillon et peuvent piquer quand d’autres mordent simplement. D’autres encore mordent et projettent du venin sur la plaie comme les fourmis rouges aux morsures très irritantes. Enfin, quelques espèces ont des glandes reliées aux mandibules : quand elles mordent, c’est leur salive toxique qui est désagréable. Des morsures parfois plus douloureuses que la piqûre d’un aiguillon. En France, elles sont cependant toutes sans danger pour l’homme, hormis un inconfort passager. Certaines sont même tout à fait inoffensives comme les fourmis noires ou fourmis des jardins.

Mais même si elles ne se révèlent pas dangereuses pour l’homme, les fourmis peuvent rapidement être invasives et devenir gênantes. Pour les repousser, pulvérisez la barrière tous insectes au géraniol  sur leurs lieux de passage.

« La fourmi est une force de la nature »

Vrai. La fourmi est capable de porter des charges pesant jusqu’à 60 fois son poids. C’est l’articulation très résistante de son cou qui lui permet une telle prouesse. Des études américaines ont démontré que certaines fourmis pourraient même supporter des forces bien supérieures, jusqu’à 5000 fois leur poids. Étonnant vu leur taille.

« La piqûre de fourmi n’est pas douloureuse »

Faux. Il existe des espèces de fourmis dont les piqûres ou morsures font partie des plus douloureuses du monde des insectes. On la surnomme la fourmi « balle de fusil » ou fourmi « 24h » à cause de sa piqûre ressentie comme un choc très violent accompagné d’une douleur intense qui peut durer jusqu’à une journée entière. Pas de panique, elle n’est pas implantée en France métropolitaine.

Moins douloureuse mais responsable de réactions allergiques chez certaines personnes, la morsure de la « fourmi de feu », très invasive en Amérique du Nord, est redoutée. Celle-ci provoque des brûlures allant jusqu’à la formation de cloques et peut, chez les personnes allergiques, être responsable de choc anaphylactique.

« Les fourmis volantes sont dangereuses »

Faux. Chaque été, des fourmis ailées (mâles et femelles) naissent dans de nombreuses fourmilières et sortent au grand air pour s’accoupler. On appelle cela l’essaimage et ce ballet nuptial en plein air peut être impressionnant quand il rassemble beaucoup de fourmis. Les mâles meurent très rapidement quand les femelles fécondées (futures reines) se mettent en quête de l’endroit idéal pour former leur colonie. C’est une fois ce lieu trouvé que la reine détache ses ailes et se met à la tâche, seule, en attendant la naissance des premières ouvrières qui prendront le relais pour la laisser pondre jusqu’à la fin de sa vie. A noter qu’une reine peut vivre de 15 à 25 ans !

Articles complémentaires

Articles complémentaires