Mites alimentaires

5 idées reçues sur les mites alimentaires

Votre cuisine en est infestée ? Etudiez le vrai du faux des mites alimentaires, pour les combattre efficacement. « On ne trouve les mites alimentaires que dans les pays chauds et humides » Faux. Les mites alimentaires n’aiment pas le froid. Et pour cause, à 10°C, leur développement est considérablement ralenti. Elles ne peuvent donc pas survivre […]

Votre cuisine en est infestée ? Etudiez le vrai du faux des mites alimentaires, pour les combattre efficacement.

« On ne trouve les mites alimentaires que dans les pays chauds et humides »

Faux. Les mites alimentaires n’aiment pas le froid. Et pour cause, à 10°C, leur développement est considérablement ralenti. Elles ne peuvent donc pas survivre en extérieur sous notre climat tempéré. En revanche, dans nos habitations chauffées, c’est tout autre chose. La chaleur ambiante leur permet de vivre paisiblement tout au long de l’année. Et quand la température avoisine les 30° C, le passage de larve à papillon pondeur ne prend qu’un mois, ce qui accélère considérablement l’invasion.

« Les mites alimentaires n’infestent que les sachets de farine »

Faux. Si la farine et les féculents sont la nourriture préférée des mites alimentaires, celles-ci sont gourmandes. Elles prolifèrent dans toute la nourriture qui remplit vos placards : chocolat, sucre mais aussi croquettes pour animaux domestiques.

« Les mites alimentaires et les mites de vêtements, c’est la même chose »

Faux. Apparaissant toutes les deux sous la forme de petits papillons gris au stade adulte, il est facile de confondre les mites alimentaires et les mites de vêtements. Cependant, les mites alimentaires, ou ephestia kuehniella, sont des insectes de la famille des pyrales, quand les mites de vêtements, ou tineola bisselliella, appartiennent à la famille des teignes. A la maison, les mites de vêtements n’en ont qu’après vos textiles, principalement ceux d’origine animale, comme la laine ou la soie. Elles ont tout de même un point commun : celui d’être aussi nuisible et envahissante l’une que l’autre.

« Les mites alimentaires ne se déplacent pas »

Faux. Leur vol lent et un peu pataud nous font penser que les mites alimentaires ne sont pas de grandes voyageuses. D’autant que leur arrivée dans nos foyers se fait principalement grâce à nous, lorsque nous achetons des denrées contaminées. Pourtant, elles peuvent parcourir jusqu’à 3 kilomètres pour trouver la nourriture qu’elles sont capables de détecter à cette distance pour y pondre leurs œufs. Quant aux chenilles, elles peuvent se déplacer sur 400 mètres pour trouver un une cachette idéale où tisser leur cocon.

« Un grand ménage suffit à faire disparaître les mites alimentaires »

Faux. Laver vos placards de fond en comble est la première étape dans la lutte contre les mites alimentaires. Mais il est également nécessaire de jeter dans un sac hermétiquement fermé tous les aliments infectés et les paquets de nourriture ouverts. Les produits non entamés méritent quant à eux une inspection approfondie : des larves ou cocons pourraient y être encore collés. Videz ensuite vos placards et pulvérisez l’aérosol foudroyant mites alimentaires Kapo Choc sur les surfaces infestées. Laissez agir 30 minutes, nettoyez avec une éponge et un détergent, puis rincez avant de remettre les aliments à leur place. C’est ainsi que vous vous assurerez d’avoir éradiqué la colonie.

 

Le produit Kapo conseillé dans l'article :

Articles complémentaires

Articles complémentaires